DESELECTIONNER LES SYMPTOMES
Remarque préalable : Les points peuvent parfois s'étendre ou se développer pour former des taches, c'est pourquoi il peut aussi s'agir de taches cutanées blanchâtres. Les Points Blancs (Ichthyophthirius) et la Maladie du Velours ou l'Oodiniose (Piscinoodinium). Le contexte (l'espèce de poisson et sa couleur de peau) et le degré d'infection nous permettront de les distinguer. Citons encore les infections causées par un virus (Lymphocystis) ou un Sporozoa dont les symptômes sont, dans un stade précoce, difficiles à identifier. (Ill. 96, 98, 99) Nous trouvons parfois des boules blanches ou noires dans la peau ou dans les muscles, la plupart du temps causées par des vers parasites. (Ill. 102, 103 et 105) Chez les poissons d'eau saumâtre, nous avons déjà trouvé des points blancs causés par un autre parasite, l'Amphileptus (Ill. 104) Les mollies (surtout les mollies voiles) présentent depuis peu des points blancs causés par des Copépodes parasitaires. (Ill. 101) Des infections virales (Herpesvirus) peuvent causer des points blancs et des (taches) chez le Koïs. (Ill. 106) Un point blanchâtre sur un poisson n?indique pas toujours une infection de points blancs ou ichthyophthirius.